Comment pose-t-on le diagnostic?

Aucun test ne permet à lui seul de diagnostiquer le TDAH. Seuls les professionnels de la santé peuvent le diagnostiquer par l’entremise d’entretiens et d’échelles d’évaluation normalisées, et des ressources psychologiques, éducatives et sociales spécialisées.

Quels tests utilise-t-on pour diagnostiquer le TDAH?

On effectue un examen physique chez toute personne que l’on soupçonne atteinte du TDAH afin d’écarter les autres causes médicales des symptômes et de déterminer s’il y a des contre-indications aux traitements du TDAH que l’on pourrait prescrire.

Lors des entrevues portant spécifiquement sur le TDAH, votre professionnel de la santé pourrait vous demander de remplir une ou plusieurs échelles d’évaluation. Les échelles d’évaluation et les évaluations ne sont pas les mêmes chez les enfants et les adultes.

Tests pour les adultes et les enfants

Pour les enfants et les adolescents, l’évaluation peut comprendre :

  • des entretiens avec le parent et l’enfant
  • des échelles d’évaluation du
    comportement de l’enfant remplies
    par le parent et l’enseignant
  • des outils d’auto-évaluation
    gérés par le parent
  • des évaluations psychologiques
  • l’examen des bulletins scolaires et
    des dossiers médicaux

Pour les adultes, le diagnostic peut comprendre :

  • une liste de vérification des
    symptômes de TDAH
  • des échelles d’évaluation du
    comportement
  • un historique détaillé de
    symptômes passés et actuels
  • de l’information de la part des
    membres de la famille

Quand le TDAH est accompagné d’un autre trouble

Le TDAH n’est souvent pas le seul trouble que présente la personne. D’autres troubles peuvent coexister avec le TDAH. C’est ce qu’on appelle des troubles concomitants. Ces troubles concomitants peuvent se manifester à l’enfance et demeurer à l’âge adulte. Ils doivent être pris en charge adéquatement.

Chez les enfants :

Les troubles concomitants les plus fréquemment observés chez les enfants atteints de TDAH sont le trouble oppositionnel avec provocation (TOC), lequel se manifeste par une tendance continue de crises, de colère, de ressentiment et de désobéissance. De nombreux enfants atteints de TDAH peuvent également présenter des troubles d’apprentissage pouvant avoir une incidence sur leurs compétences en lecture, en orthographe, en écriture ou en mathématiques.

Au cours des années scolaires, certains patients présentant un TDAH peuvent être aux prises avec des symptômes d’anxiété ou avoir des tics.

Chez les adolescents
et les adultes :

Des troubles de l’humeur, comme la dépression, sont plus fréquemment observés chez les adolescents et les adultes atteints de TDAH. Les adultes atteints de TDAH sont également plus susceptibles de présenter des troubles d’anxiété ou des troubles psychiatriques, comme des troubles de la personnalité et des troubles liés à l’utilisation de substances.

Si d’autres troubles coexistent avec le TDAH, votre médecin déterminera les traitements qui fonctionnent le mieux ensemble.