Vivre avec le TDAH, ça ressemble à quoi?

Un ancien athlète professionnel et une ancienne chanteuse d’opéra partagent leurs histoires.

Seydou, 31
Ancien joueur de football professionnel

Sophie, 52
Ancienne chanteuse d’opéra

La vie d’une personne atteinte de TDAH

KEVIN*

  • 42 ans, couvreur
  • Père de trois enfants
  • Deux de ses fils ont aussi le TDAH

La femme de Kevin espère qu’il pourra obtenir de l’aide pour prendre en charge son TDAH au courant de la journée.

Matin :

  • Il se déplace d’un site
    à l’autre dans la ville
  • Il a du mal à suivre
    les directions GPS
  • Il se perd souvent et arrive
    en retard

Après-midi :

  • Il a récemment eu quelques
    accidents au travail dus à la
    négligence
  • Il se querelle souvent avec ses
    collègues
  • Il doit conduire de longues
    distances pour rentrer chez
    lui le soir
  • Il perd patience dans le trafic et
    ressent souvent de la « rage au
    volant »

Soir :

  • Il prend souvent un ou plusieurs
    verres avant le souper
  • Il a du mal à aider les enfants
    à faire leurs devoirs ou à les
    préparer pour le coucher
  • Il perd facilement patience
    Sa femme veut qu’il obtienne de
    l’aide

Justin*

  • 18 ans, étudiant à l’université
  • Vit sur le campus, loin de ses
    parents pour la première fois

Justin a besoin d’aide pour prendre en charge son TDAH pendant la journée et le soir.

Matin :

  • Il arrive souvent en retard
    à ses cours
  • Il peut rarement assister à des
    cours magistraux sans prendre
    des pauses pour aller marcher

Après-midi :

  • Il a de la difficulté à rester
    réveillé en classe
  • Il a dû réduire sa charge
    de cours

Soir :

  • Il étudie jusqu’à très tard le soir
    et a du mal à se concentrer
  • Lire quelques pages lui prend
    parfois plusieurs heures
  • Il a une faible d’estime de soi
  • À la fin de la journée, il se sent
    abattu, dépassé et surmené

Lucie*

  • 8 ans
  • Veut être riche plus tard

La mère de Lucie se tourne vers son médecin pour obtenir un diagnostic officiel et des conseils de prise en charge.

  • La mère de Lucie se plaint
    que sa fille est facilement
    distraite et qu’elle est souvent
    dans la lune
  • Lucie est incapable de jouer
    calmement. Elle agit souvent
    comme si elle était « montée sur
    des ressorts »
  • Les professeurs de Lucie disent
    qu’elle évite les tâches qui
    exigent un effort mental
    soutenu
  • Elle laisse souvent échapper les
    réponses à des questions qui ne
    sont pas entièrement posées.
    Elle parle de façon excessive
  • Lucie a de la difficulté à
    s’organiser
  • Ses camarades se plaignent
    de ses retards fréquents
  • Elle monopolise les
    conversations et impose sa
    présence

* Tous les patients sont fictifs.